Validation automatique de donnees

Chaque donnée intégrée à la base de données de l'atlas doit être examinée (validée / invalidée). Afin de faciliter le travail de validation, les fonctions présentées ici, permettent de passer chaque donnée saisie au crible des connaissances actuelles sur l'espèce, issues de la base de données.

Chaque taxon a tout d'abord été « caractérisé » selon les connaissances actuelles mobilisables dans la base de données (données validées).

Pour chaque espèce ont donc été calculées les références suivantes :

  • liste des communes
  • liste des entités et des ensembles paysagers
  • lises des semaines et des décades d'observation
  • listes des observateurs ayant déjà une donnée validée pour ce taxon
  • la répartition altitudinale (plages de 100 m d'altitude, correspondant à la division entière de l'altitude par 100)

Pour chaque nouvelle donnée, ou à chaque modification d'une donnée, les valeurs saisies vont être confrontés à la grille précédemment calculée. C'est un trigger qui déclenche cette confrontation de la donnée saisie aux valeurs de référence pour le taxon

La fonction de comparaison qui est appelée par le trigger est la suivante :

Un "score" est affiché dans le champ « décision validation » afin de permettre aux validateurs de filtrer les données selon ce score.

Dés qu'une donnée est validée, la grille est recalculée pour le taxon concerné. Si une donnée anciennement validée est invalidée, les valeurs de référence pour le taxon sont aussi recalculées.

Au niveau de la base de données, c'est encore un trigger qui déclenche la mise à jour de la ligne de la grille relative au taxon mentionné dans la donnée.

Il appelle cette fonction, qui va supprimer la ligne de référence pour le taxon concerné et la réinsérer en tenant compte des nouvelles données validées :

Les contenus des sites sig.cenlr.org et si.cenlr.org sont mis à disposition selon
les termes de la licence Creative Commons Attribution 3.0 France

Licence Creative Commons